L’intelligence d’affaires ou ce qu’on appelle aussi le business moderne envahissent le monde économique. Aujourd’hui, grâce à l’avancement de la technologie, vous accumulez de nombreuses données, que ce soit sur vos clients, vos produits, vos employés, vos activités en ligne, vos ventes : Le big data. En fait, vous n’avez jamais eu accès à autant d’information. Ceci devrait vous réjouir mais en réalité, vous ne savez pas comment gérer cette quantité astronomique de données et vous ne pouvez donc pas l’utiliser pour comprendre ce qui se passe dans votre entreprise et prendre des décisions d’affaires éclairées. Heureusement, il existe l’intelligence d’affaires. Cette dernière permet à toute entreprise de récolter des données et de les traiter de manière à ce qu’elles soient utiles à l’entreprise.

 

l'inteligence d'affaires

1- L’intelligence d’affaires : Définition

L’intelligence d’affaires définie le groupement, l’analyse, la collecte et l’exploitation de données servant à la prise de décisions. Ces données peuvent être liées aux ventes, ou encore à des données de gestion interne. Effectivement, la gestion des ressources, la sécurité et l’amélioration de processus.

Autrement dit, l’intelligence d’affaires permet de faire :

  • Collecter des données ;
  • Entreposer ces données pour analyse subséquente ;
  • Analyser les données : porter attention aux tendances à travers le temps ou comparer différentes situations.

Cette analyse doit servir les objectifs d’affaires, et donc suivre des résultats qui mesurent la progression vers un but spécifique. Bref, ces données doivent servir à des décisions et actions concrètes, autrement il ne sert à rien de les collecter.

l'intelligence d'affaires

Big Data text concept on blue background with world map and social icons.

2- Les paris de L’intelligence des affaires :

La Nécessité d’avoir des données intégrées est l’un des paris majeurs de l’intelligence des affaires. Bon à savoir que la fonction TI n’est pas forcément la division qui devrait être responsable de déterminer les mesures sur lesquelles repose l’intelligence d’affaires.

Selon celui-ci, une vision trop étroite représente un des plus gros problèmes de l’intelligence d’affaires. Il est donc important d’intégrer les données, d’impliquer plusieurs fonctions. En d’autres mots, briser les silos pour obtenir des données intégrées.

Le second enjeu qui nous paraît tout aussi important que le premier est la livraison rapide des projets d’intelligence d’affaires. Selon un sondage de plus de 3000 professionnels des technologies de l’information, le facteur ayant le plus d’impact pour le succès d’un projet d’intelligence d’affaires est sa durée. Ainsi, les projets d’une durée de 1 à 3 mois possèdent le plus grand nombre de bénéfices, et au-delà de 6 mois, les bénéfices fondent comme neige au soleil.

Les projets plus longs possèdent non seulement moins de bénéfices, mais également davantage de problèmes comme des conflits politiques, des problèmes administratifs, et le manque d’adhésion de la part des utilisateurs.

Alors comment identifier ces problèmes ?

Selon les derniers rapports rédigés par des experts, comme le fait qu’ils sont intégrés à d’autres outils, plutôt que parce qu’ils répondent réellement au besoin.

 

 

3- Les menaces du business moderne :

Ce qui fait la plus grande menace du business moderne c’est les données de mauvaise qualité. En effet, elles représentent un des plus gros défis de l’intelligence d’affaires. Effectivement, ceci s’explique par l’expression célèbre : garbage in, garbage out. Autrement dit, si les données sont fausses à l’entrée, elles le seront également à la sortie.

Si l’intelligence d’affaires mène à des décisions stratégiques basées sur les conclusions de données analysées, il importe d’apporter un soin tout particulier à la qualité de celles-ci.

Tout dépend du type de données collectées. Dans le cas de données et d’indicateurs de performance organisationnelle, il importe de bien clarifier les règles d’affaires pour qu’elles soient les mêmes pour tous, et de s’assurer que les personnes responsables de rentrer les informations le font avec rigueur.

Maintenant que les règles d’affaires sont claires, encore faut-il que les informations nécessaires soient entrées systématiquement par les personnes responsables. Que ce soit des indicateurs-clés de performance reliés au projet ou des feuilles de temps qui font état des efforts liés aux projets et activités, il importe que ces données soient complètes et à jour. Autrement, les données obsolètes et partielles ne serviront pas à prendre des décisions éclairées.

Une solution peut être d’inclure l’entrée de données dans les objectifs individuels des employés. Évaluer ces actions peut sembler se rapprocher du micromanagement, mais c’est avant tout une façon de communiquer l’importance de ces données pour l’organisation et de récompenser les actions allant en ce sens.

 

 

A lire également:

La carte de visite : Comment la réussir en 8 étapes ?

Devenir un formateur agréé : Le guide complet

Les meilleurs logiciels de mailing : Comment les choisir ?

La protection de marque : Tout ce qu’il faut savoir !

 

Share via
Copy link
Powered by Social Snap